Qu’est-ce que « l’empreinte écologique » ?

 

Avez-vous déjà, comme Simplimalice, entendu parler de l’« empreinte écologique » des objets, d’un voyage, de l’action d’une personne ou d’une personne elle-même, sans vraiment savoir de quoi il s’agit ? Oui ? Alors voici quelques éléments de réponse.

L’empreinte écologique est un outil qui permet d’estimer théoriquement la surface de terre occupée par l’activité d’un pays, une entreprise ou un individu pour satisfaire sa consommation et absorber sa production de déchets, y compris ses gaz à effet de serre (qui sont des déchets en carbone). L’empreinte écologique compte tout ce dont nous sommes responsables, quel que soit le lieu de production (à l’intérieur ou à l’extérieur des frontières nationales). Par exemple, l’empreinte d’un tee-shirt tient compte de sa fabrication au Bangladesh comme du traitement du déchet qu’il deviendra en France.

Cela revient à calculer la taille du « jardin » qu’il faut à un Homme pour vivre : se nourrir, s’habiller, s’abriter et se chauffer, se déplacer etc. Plus cet Homme consomme, plus ce jardin doit être grand. Ainsi, faire pousser des fraises dans son jardin en été est peu consommateur de surface, mais les faire venir de l’autre bout de la planète en hiver nécessite une grande superficie (par exemple pour générer le pétrole qui les fera venir en avion).

Pour respecter les capacités de régénération de la planète, un humain doit vivre grâce à 1,4 hectare de superficie terrestre. Or, la moyenne mondiale se situe à 2,7 hectares avec de très grandes différences entre les pays. Ainsi, si toute l’humanité devait consommer autant que les américains d’aujourd’hui, trois planètes Terres seraient nécessaires…

Conclusion : sachant que sur notre modeste planète aux dimensions finies nous disposons d’environ 14’945’000’000 d’hectares de terres émergées pour environ 6’000’000’000 d’êtres humains (soit à peine 2,5 hectares pour chacun dont glaciers et déserts donc inutilisables) il est indispensable que chacun contribue à réduire l’empreinte de l’Homme d’autant que la population mondiale augmente…

Sources : Le changement climatique pour les nuls, Olivier Nouaillas, Editions First 2014 ; Qu’est-ce-que l’écologie, une définition scientifique, Guy Jacques, Vuibert 2010 ; Grand Atlas Achette 2004

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s